Bugne ou croquignole ?

Un terme que je n’avais jamais entendu « bugne  » !!! Merci LuckySophie et Crisprolls  pour votre Défi du Jeudi !
Non, je ne pense pas être une extra-terrestre !!! rhooooo !
Alors, j’ai repris le banc de l’école, et j’ai fais mes petites recherches (j’ai toujours adoré ça !)
Quel plaisir de découvrir que ça se mange ! gourmande que je suis !!!!
« Les bugnes sont originellement une spécialité culinaire du duché de Savoie, qui a fini par s’étendre jusqu’au centre-est de la France (qu’on retrouve principalement dans la zone de locution de l’arpitan notamment Lyon… ). Il s’agit d’une petite pâtisserie de la famille des beignets. Le mot bugne est la francisation du terme arpitan bunyi (féminin) et désigne justement le beignet.
L’origine des bugnes est très ancienne : il s’agissait déjà d’une spécialité dans la Rome antique qui se dégustait à l’époque du carnaval. »
Maintenant j’ai envie de voir à quoi cela ressemble, et vous ?

Et là ! quelle ne fût pas ma surprise de découvrir cette petite pâtisserie, qui ressemble tout pour tout à un petit beignet de chez moi ! les Croquignoles !
La croquignole était une spécialité de la région de Pithiviers jusqu’en 1935, elle fut oubliée jusqu’à aujourd’hui. Plusieurs pâtissiers de Pithiviers la réalisaient, dont la pâtisserie Collas & Cie de Pithiviers jusqu’au début de la Seconde Guerre Mondiale. Sa composition simple, réalisée à partir de produits de la région, en fait une spécialité très ancienne. François Rabelais la cite dans son roman Pantagruel en 1532 ; c’est dans ce texte que l’on trouve la première origine de cette spécialité. Au Québec on appelle croquignole une pâtisserie à base d’œufs, de beurre, de sucre, de farine et de lait, cuite à grande friture dans la graisse. Les croquignoles peuvent prendre la forme de rectangles, de languettes, de branches, de torsades, de tresses. Elles sont parfois saupoudrées de sucre en poudre. On les prépare le plus souvent en hiver et elles constituaient autrefois un dessert ou une collation populaire. Dans l’épopée historique de Sonia Marmen Cœur de Gaël, une boulangerie vend des croquignoles à Québec à l’époque de la Conquête de la Nouvelle France. Dans le roman épistolaire de Marie Bonenfant Canadiennes d’hier, on prépare des « assiettées de croquignoles » pour le temps des fêtes et en particulier pour les visiteurs du Jour de l’An.
À Saint-Pierre et Miquelon, on prépare traditionnellement des croquignoles à l’occasion du carnaval du Mardi Gras.

Et vous ? vous connaissiez ?
*Laisser un commentaire pour continuer la discussion…

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 Replies to “Bugne ou croquignole ?”

  1. Je me disais aussi que ce n’était pas concevable de ne pas connaître et de ne pas savourer ces pâtisseries… alors que ce soit des bugnes ou des croquignoles, ça donne faim ! Miam!

  2. D’accord avec toi !!! :wink:

  3. et dans le Sud on les appelle des merveilles !

  4. Quel joli nom !!!

  5. Mon grand pere nous régale regulierement de ses bugnes.
    Et devine quoi: Il habite Valence, près de …. LYON!!!

    et je confirme, dans le sud ouest (ou je vis), ils appelent ça des merveilles… mais bon, pour eux les pains au chocolat sont des chocolatines et les sacs plastiques des poches…. sont bizarres ces gens non?

    Ca me donne une idée de billet tout ça….

  6. oui je sais j’ai eu un peu de mal au départ à me faire comprendre !! :lol: c’est toujours trouvé ça bizarre l’histoire des poches !!! pour moi les poches c’est sur les fringues !!! :lol:

  7. Je ne connaissais pas mais ça me donne drôlement envie de goûter. :wink:

  8. tu vois au fond que tu connaissais! croquignoles ou bugnes c’est tout de meme super bon! merci de ta participation

    1. Oh oui super bon ! mais un peu long à faire ! :wink:

  9. Je ne connaissais pas non plus !
    Maintenant j’en ai l’eau à la bouche et il faut que j’essaie cette recette !

  10. Tiens moi au courant si tu essaies ! moi j’adore ! on en fait pour le carnaval !! :lol:

Laisser un commentaire

*
= 5 + 9

:wink: :-| :cry: :oops: :lol: :roll: :-? :-o :( more »