Le retour aux sources

pointe aux  canons

Quinze années se sont écoulées, quinze années sont passées aussi vite que des étoiles filantes.

Il y a quinze ans, je quittais ce petit bout du Monde qui est chez moi. Ce petit coin qui fait partie de mes racines, de mon histoire. C’est la troisième fois que j’y retourne dont une très rapide. Cette fois-ci nous avons eu envie d’y aller en hiver, pour passer les fêtes de fin d’année en famille, voir les couleurs de l’hiver, goûter à ce froid qui vous fouette le sang.

Depuis une dizaine de jours, je m’y promène, je rencontre des visages oubliés, des visages perdus de vue. Je reconnais des regards, je reconnais des traits. En une dizaine de jours, je prends quinze ans d’une vie, quinze ans de rides inconnues. Rester en tête avec des images, et découvrir en accéléré quinze ans passés sur les visages… En dix jours, je reprends le cercle de la vie de l’île, les histoires, les commérages, comme si je ne l’avais jamais quittée. C’est à la fois mon chez-moi, à la fois une terre inconnue. Pour les plus jeunes, je suis une étrangère, pour les plus anciens je suis celle qui les a abandonnés.

Je retrouve des anciens camarades, je croise au cours de danse de ma maman, ce professeur de physique/chimie, matière que je détestais je n’appréciais guère, mais qui est ravie de me revoir, pourtant loin d’être sa meilleure élève, mais appréciée tout de même.

Je joue avec ceux que je reconnais la première, les regards se croisent, je ne dis rien, je les laisse chercher, et je les vois s’exprimer, c’est à la fois drôle, émouvant et joyeux de deviner le bonheur de me revoir à travers leurs expressions. Emouvant de réaliser qu’on est ravie de me revoir après tant d’années, émouvant de voir que je leur ai laissé un bon souvenir, qu’ils ne m’ont pas oublié. Les entendre dire que je n’ai pas changé, que je suis toujours la même. Emouvant de reconnaître des visages, mais ne plus mettre un nom, émouvant de revoir des camarades et découvrir leur petite famille, triste de constater que je ne reverrais jamais certaines personnes…

Quinze années à me passer de ces paysages, ces odeurs qui font partie de moi, ce qui m’a construit, j’essaie de les rattraper en quelques semaines.

sélection HC

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 Replies to “Le retour aux sources”

  1. Profites au maximum de ton retour aux sources! C’est tellement important :-D

    1. carrément :lol: merci :wink:

  2. Profitez bien de ce séjour !!!

  3. Très joli billet.

    Profite à fond de ce retour aux sources.

    Grâce à toi, j’ai replacé juste, géographiquement parlant, un coin du monde que je situais tout autre part ^^

  4. Comme je suis heureuse pour toi de voir que tout ce passe dans le meilleur des mondes.
    Gros bisous et continue de profiter

  5. Ton article me donne des frissons ! Ce que ça doit être bon ce retour aux sources ♥ Profites ma douce Sysy. Profites à 1000%

    1. Merci ma belle ♥ passe de bonnes fêtes avec ta petite famille !! bisous

  6. On sent l’émotion qui t’accompagne :-). profite !

    1. tout à fait :wink:

  7. C’est chouette de pouvoir partager cela avec tes enfants !

    1. oh oui, ils sont ravis, ils posent plein de questions :lol:

  8. Ca a l’air tellement beau chez toi! Profite bien.

    1. ravie que ça te plaise :lol:

  9. Profite à fond, ressource toi.
    Je découvre ce petit coin de paradis grâce à toi.
    Les maisons colorées ont vraiment l’air chouette.

  10. <3 love de ton texte
    ici cela fait 25 ans que j'ai abandonné mon île aux yeux de ma famille.

    1. je te comprends :wink:

  11. Passe de super vacances ! comme dit Axelle, on sent toute ton émotion dans ton texte :)
    gros bisous, profitez-bien <3

  12. Comme tu dois être heureuse de pouvoir ainsi revenir aux sources! Profites en et prends soin de toi!:-)

  13. Ouh là là, que d’émotions!

  14. Quel beau billet, profite bien de ton retour !

Laisser un commentaire

*
= 5 + 8

:wink: :-| :cry: :oops: :lol: :roll: :-? :-o :( more »