Mon blog, ma bouffée d’oxygène

J’ai une amie, de dix ans mon aînée, qui me dit toujours, arrêtes de te torturer l’esprit et de te poser des questions… Et si ? Pourquoi ? ça n’avance à rien, on se fait du mal, son conseil est de profiter de la vie à l’instant présent, en même temps, elle est issue d’une famille de 19 enfants, elle a perdu des frères, comme moi, mais son histoire n’a pas subi les mêmes et autres durs moments…

Mon blog, fait partie désormais de ma vie, il est mon journal de bord mais non mon journal intime. Pour être intime, il faudrait que je dévoile certaines étapes de ma vie, mais ce n’était pas mon objectif. Il doit rester ma bouffée d’air, celui qui me donne envie, cette envie que j’ai toujours aimée de partager, et non pas de vous faire pleurer, ou que l’on s’apitoie sur mon sort… Depuis deux ans, j’écris ici, ce qui me passe par la tête, mais avec une certaine restriction, une auto-censure, peut-être pour me protéger ? Pourtant, j’aimerais quelques fois, me livrer, aller plus loin… 

Je vous rassure, je suis la même dans la vie, je peux « lâcher » quelques bribes, mais sans plus, je garde au fond de moi beaucoup, je n’arrive pas à me livrer facilement, on me le reproche de temps en temps, et je me ronge de l’intérieur…

Pour l’instant, il reste, mon petit jardin à moi, avec vous, des petits instants de ma vie, des petits clichés, ce que je peux vous livrer, sans aller trop loin… C’est peut-être mieux ainsi ? une partie de mystère… Merci à vous ! 

Et toi, tu te livres facilement ?

12 Replies to “Mon blog, ma bouffée d’oxygène”

  1. Je trouve dommage de tenir un blog et de ne pas arriver à se lacher totalement dans les billets mais je te rassure …. c’est aussi mon cas. Jamais de billets qui révelent les petits et grands tracas de ma vie , pourtant , parfois cela ferait du bien !

  2. Je te comprends parfaitement ! au début quand j’ai fait mon blog je me disais que je n’écrirai rien de trop personnel, et puis quand j’ai fais ma fausse couche, ça m’a fait un bien fou d’écrire un billet dessus. On ne remplace pas des mots par les maux, mais ça soulage, on se libère, un peu … je ne cherchais pas de la pitié de la part des autres, et quelques copi’nets m’ont beaucoup soutenu, même plus que ma propre famille ! et je les remercie encore <3 Parfois ça fait du bien d'extériorisé ce que l'on éprouve au fond de nous !
    Et je confirme Isa !! ça fait vraiment du bien !

  3. Je suis comme toi, mon blog c’est ma bouffée d’oxygène, mon exutoire..
    Mais j’essaye de ne pas trop m’y livrer non plus. Je préfère que ça reste une trace positive..

  4. j’ai tendance à faire comme toi et à faire de mon blog quelque chose de léger plutôt qu’un réel journal intime même si j’en dis quand même beaucoup sur moi….mais rien de vraiment important ! Au fait, j’adore la première photo de ton article ! Je me livre oui mais pas sur le web car je n’oublie pas où nous sommes!

  5. j’aimerai bien arriver à moins me livrer moi, je ne sais absolument pas être mystérieuse. Je pense que tout le monde est gentil et empathique, je suis un bisounours qui s’en prend plein la gueule :(

  6. Oh que non ! Jamais de jamais à personne donc je comprends bien.

  7. Je trouve cela plutôt normal de ne pas tout dire, il faut garder son petit jardin secret aussi, j’ai découvert ton blog il y a peu, je pense que je vais aimer :-)

  8. J’aime bien moi quand tu lâches un truc comme ça au moment ou je m’y attends le moins… La découverte se fait tranquillement, petit à petit…
    Moi je ne me ronge pas (ou pas trop) je râle, je râle et je… RÄLE !!! Na voilà !!! Je râle sur mon blog et dans la vie… Pas avec toi (pour le moment lol) car les moments que l’on partage sont des moments de plaisir dans l’idée de réussir un « truc » sympa et réussi… je n’en dis pas trop là ??? lol
    Je t’embrasse

  9. oui c claitr des fois c bien de ne pas tout livre !!bisous

  10. coucou
    c’est clair, il faut quand même ne pas tout révéler sur la toile, dès fois je lâche un peu comme par rapport à mon agoraphobie car je pense que si je m’en sort, cela pourra peut être aussi donner espoir aux autres d’y arriver aussi (bon à condition que j’y arrive lol) après, il y a les petits trucs sympa comme le dernier défi sur le flirt, après les trucs du style vie ultra privée de couple je sais pas trop, tout n’ai pas bon à dire, en tous les cas, reste comme tu es c’est le principal, gros bisous

  11. Un bien joli billet que je découvre grâce au blog des Mots d’Angels. Pour répondre à ta question, je peux donner l’impression de me livrer facilement, or ce n’est pas le cas, je reste bien souvent très en surface, je n’aime pas qu’on sache tout de ma vie, et surtout pas de mes malheurs (on en a tous malheureusement). Par contre, si j’écoute ou lis une personne qui semble en souffrance, je vais naturellement aller vers elle pour aider, pour que la personne puisse s’épancher et que ça lui fasse du bien. C’est mon petit côté altruiste et je ne dis pas ça pour me vanter, loin de là. Car parfois, on se fait du mal à vouloir aider autrui, mais c’est le prix à payer pour rester humain je pense. Voilà pour mon avis, désolée si c’est un peu brouillon.

  12. Coucou,
    Je pense que c.est bien de ne pas trop se livrer sur le blog mais par contre, je trouve ça nécessaire de savoir se livrer à des gens de confiance!
    Biz

Laisser un commentaire

*
= 3 + 9

:wink: :-| :cry: :oops: :lol: :roll: :-? :-o :( more »