Toi…

 mes coeursCela fait presque deux semaines que nous  sommes rentrés de vacances, de mon île, de ce petit caillou si loin. Retrouver mes racines, ma famille, c’était un besoin que je commençais à ressentir avec certaines appréhensions fondées.

J’ai retrouvé mes proches, ma tante préférée, certains oncles, cousins… et puis toi…

Toi qui ne s’est jamais vraiment caché de ne pas m’aimer. On ressemblait à une famille heureuse, tu faisais semblant devant les gens d’être heureuse d’avoir cette petite fille. Je me suis réfugiée souvent dans ma chambre, tu as fait de moi une solitaire, qui s’évadait à travers les livres et qui ne pensait qu’à fuir loin de vous, ce que j’ai fait dès la première occasion. On a coupé les ponts pendant une dizaine d’années, je me sentais revivre. Et puis, j’ai voulu faire l’effort de vous revoir il y a quelques années pour me retrouver au même point aujourd’hui. Meurtrie, blessée, renfermée, j’ai mal à en mourir, mes larmes coulent.

J’envie ces mamans qui ont une relation tellement proche de leur fille, j’ai peur d’être une mauvaise maman n’ayant pas eu les bonnes bases. Tu m’as toujours fait comprendre que j’étais une tare. Tu as toujours préféré mes frères, mais le drame est arrivé, ils nous ont quitté tous les deux, la même chose pourrait m’arriver, c’est dans nos gênes, mais pour rien tu ne tentes une approche.

J’ai pour hantise de vous appeler, car je sais que ce ne sera que lamentation sur ton sort, tu es toujours fatiguée, si je te dis que j’ai un rhume tu me répondras que tu en as un aussi, mais le tien est plus violent. Si je t’annonce une bonne nouvelle dont je suis fière, tu trouveras quelque chose à redire, tu gâcheras mon bonheur. Aujourd’hui je ne te parle plus de rien, peur que tu assombrisses ma journée. Tu fais des compliments sur tes nièces, tu fais des éloges de celle-ci, je te dis que moi aussi j’ai fait ça, mais ça ne compte pas, elles c’est mieux.

J’ai compris en passant ces six semaines auprès de toi, que tu ne m’aimes vraiment pas, en vieillissant tu ne le caches même plus, à en choquer certains proches. Tu m’as dis au revoir sur le bout des lèvres, même pas une accolade, glacial, comme si je revenais le lendemain. Je garde ces sentiments violents au fond de moi, qui me font très mal, j’essaie de passer l’éponge, mais ça fait mal à en pleurer.

Pour moi aujourd’hui, tu n’es ma mère que par le nom…

PS : la photo n’a rien à voir mais elle réchauffe mon coeur

59 Replies to “Toi…”

  1. :(
    Je suis au centre de rééducation… Alors je me retiens mais j’ai des larmes dans les yeux…
    Tu es une excellente maman Sysy… Y a que ça qui compte, la famille que tu as construite…
    Nous on t’aime :)

    1. mais que faisais-tu au centre de rééducation ??

  2. Comme cette situation doit être douloureuse. Parfois, il est moins douloureux de couper définitivement les ponts pour ne pas être polluée par une situation toxique que de l’endurer en espérant des choses qui n’arriveront plus jamais. C’est difficile, mais ça sera salutaire.
    Mais ne doute pas de toi : tu n’as pas eu le bon exemple, mais je perçois à travers ton blog que tu es une vraie bonne maman. Et je suis sûre que beaucoup d’autres voient la même chose.
    Des calins réconfortants

  3. c’est horrible ce que tu décris ! je n’imagine même pas une telle relation tellement c’est grotesque même si finalement je me demande si ce n’est pas ce que ma maman a vécu avec sa propre mère qui ne voulait que des garçons et qui n’a eu qu’une fille… Ma grand-mère passait son temps à juger et ne semblait ouvrir la bouche que pour faire du mal… Le mieux est hélàs de s’éloigner même si c’est dur… Oh Chaudoudoux Sysy !

    1. ouvrir la bouche pour faire du mal… ça me parle :(

  4. Laisser un commentaire ici sur ce sujet je n’en ai pas envie, on parlera bientôt …
    Biz ma Sysy

    1. pas certaine que je sois capable d’en parler …

  5. je ne sais pas quoi te dire, à part que c’est pas juste, comme tellement de choses que l’on subit et qu’on ne devrait pas. Comme les autres commentaires, tu aimes tes enfants c’est le plus important et tu n’as a t’inquiéter de rien pour eux.

  6. Tellement triste !!! Je te rassure on ne reproduit pas forcément le même schéma et tu es une bonne maman <3 J'ai vécu 22 années difficiles avec ma mère et son AVC m'a fait revoir mes positions. A présent, j'accepte tous ses défauts (même les plus dures envers moi) parce que j'ai pas envie de la perdre. Pense à ce que toi tu as construit et à tes 5 enfants qui te donnent tout plein d'amour. Courage et pleure, ça fait du bien !!

    1. courage avec ta maman !

  7. Amor com Amor se paga… proverbe portugais.

    L’amour se paye avec de l’amour (ironie inside).

    Il y a des situations et des gens « bloqués » ce n’est pas la peine d’aller contre ça n’apporte rien de bon. La fuite est la meilleure solution et instinctivement tu as fait le bon choix.

    Ne plus me plaindre de ma mère… jamais !!! (même si elle m’agace je sais qu’elle m’aime).

    1. tu as raison ♥

  8. C est triste mais on ne choisi pas ses parents toi tu as la tete sur les épaules et tu les aimes. Je ne juge pas; est ce que ta maman reproduit ce qu elle a vécu ou elle ne savait pas comment s occuper d une fille et ne sait pas dire ne t aime. Accroche toi même si je sais que ça te fait très mal
    Aurore

    1. je ne sais pas, peut-être …

  9. Elle ne sait vraiment pas ce qu’elle rate… Gros bisous

    1. tu crois ? :mrgreen: merci ♥

  10. Ton message est extrêmement touchant. Tu es très courageuse.
    Mon histoire n’est pas la même mais moi aussi, j’ai souffert d’un manque d’amour parental et aujourd’hui, j’ai 4 enfants qui sont tout pour moi. Tu peux être fière d’avoir une jolie famille avec tes 5 enfants, ton mari. Même sans les bases essentielles, on peut y arriver.

    1. oh oui on s’en sort très bien :wink:

  11. OMG !!!!! je viens de t’envoyer un mail complètement niais… je n’avais pas encore lu ton billet :/ Je me sens super mal du coup…
    Je suis certaine que tu es une merveilleuse maman ! J’ai la chance d’avoir une très bonne relation avec ma maman… et je me rends de plus en plus compte que ce n’est pas la même chose pour tout le monde :/ je suis triste pour toi de lire tes mots…
    Gros bisous

    1. mail reçu, on reprend ça sérieusement ? :mrgreen:

      1. Allez hop alors je file voir sur mon drive ^^

  12. Très beau texte. Cela ne s’improvise d’être maman. Et en même temps, certaines ratent le coche. Courage…

  13. oh plein de courage, comme ses réactions doivent te blesser.
    bisous de réconfort
    sandra

  14. Oh Sysy, je t’envoie une tonne de bisous et de câlins. Ça ne doit pas être facile à vivre. Mais en aucun tu ne dois douter sur le fait d’être une bonne maman pour tes enfants.
    Bisous ❤️

    1. merci mon Audrey ♥

  15. On a juste envie de te prendre dans nos bras, là. On ne peut pas juger, parce qu’on ne sait pas, l’histoire de chacun, le mal-amour et l’incompréhension. En l’écrivant, tu t’en libères un peu. L’étape suivante sera de pardonner, malgré tout, c’est ainsi que tu te libèreras.
    Plein de bisous.

    1. pardonner, je ne lui en veux même pas… trop de tristesse…

  16. Oh je suis sans voix…..Ta mère ne sait pas ce qu’elle rate!! Tu fais tout pour tes enfants! Je n’ai pas les mots, là tout de suite car je suis triste pour toi car tu ne mérites pas cela! Moi, je te fais un énorme câlin et de gros bisous

  17. Je t’avoue que je ne sais pas trop quoi laisser comme message rien ne sera suffisamment réconfortant. On ne se connaît pas vraiment mais c’est toujours agréable d’échanger avec toi, je suis certaine c’est que tu es une super maman, et tes enfants en sont encore plus certains
    Je t’embrasse

    (Je n’ai toujours aucune idée de quelle est ton île ;-))

    1. merci pour ces gentils mots ♥

  18. Julia Castel dit : Répondre

    Ça ne devrait pas voir plus arrivé ce genre de situation :( c’est tellement triste.

    Elle ne sait pas ce qu’elle perd ou alors elle est complément irresponsable. Surtout apres les 2 drames qu’il y a eu …. Bref reste a tournée la page, ce n’est qu’une génitrice ….

    1. c’est ça qui fait mal et qui est incompréhensible, il ne reste que moi…

  19. Ohlala, je t’envoie un paquet de chaudoudoux ! Et si tu n’as pas les bonnes bases, chacun de tes articles montrent bien que tu as parfaitement appris en autodidacte :-) et que du coup, les bases, ma foi, OSEF !

    1. merci, tu as raison, OSEF !! :lol:

  20. Sophie Turpaud dit : Répondre

    Je t’offre une douce pensée. Je comprends …prends soin de toi.

  21. Oh ma belle je suis désolée pour toi… j’ai eu avec ma mère une relation houleuse par moments ces 7 dernières années mais ça n’a jamais été au point de celle que tu as avec la tienne… je t’envoie mes douces pensées, du réconfort en barre à défaut de trouver les bons mots de peur d’être maladroite <3

    1. merci, profite bien de ta maman :)

  22. J’ai également eu de grosses difficultés de communication avec ma mère si bien que je ne voulais plus la voir. Finalement avec le temps, j’ai appris à me protéger et à me dire que je ne pourrai pas la changer. Elle a fait du travail sur elle aussi de son côté et nous recommençons à nous voir. Il y a du mieux…
    En fait, il faut apprendre à communiquer différemment. Elle a enfin reconnu dernièrement que la situation pour trouver du travail était beaucoup plus compliqué aujourd’hui qu’à son époque. Un grand pas pour moi ! Je croyais qu’elle pensait que je n’étais qu’une ratée de ne pas avoir un cdi quelque part.. Enfin bref, tout cela pour te dire de rester confiante. Prends tes distances un peu et puis quand tu le sentiras, retente l’aventure sans espérer quoique ce soit. De ne rien attendre d’une relation aide beaucoup. Je te souhaite tout le courage qu’il faut pour réussir, je l’espère à renouer le lien avec ta maman. Courage ! :lol:

    1. ma mère est trop âgée, j’ai espéré qu’avec le temps elle se soit améliorée, mais elle est pire …

  23. Pfiou, j’ai envie de te faire un gros câlin <3

  24. <3 je te serre fort……<3….

    1. merci ma belle ♥

  25. Je suis sans voix, et tellement désolée pour toi, quelle souffrance.
    Je pense fort à toi
    Je t’embrasse

    1. merci ma Sylvie ♥

  26. C est très violent comme réaction de la part de ta maman.
    Bon courage et je ne doute pas que tu sois une maman qui dechire

    1. j’essaie de l’être :lol:

  27. <3 Tu n'es et ne sera pas pareille… ;)
    Il n'y a qu'à voir l'énergie, l'amour et la tendresse que tu as pour tes enfants…

    Ces dernières vacances, ont peut-être été dures, mais cela te permettra peut-être de faire ton deuil de la relation mère-fille.

    J'ai coupé les ponts avec toute la famille de mon côté pour pouvoir nous protéger (les enfants, mon mari et moi) et nous épanouir…

    Bisous et câlin général ;)

    1. c’est triste tout de même d’être obligé de couper les ponts, mais quelques fois c’est le mieux. mais tu as trouvé les mots justes, aujourd’hui j’ai compris que je devais faire le deuil d’une relation qui n’en sera jamais une. merci ♥

  28. Oh et moi qui te croyais heureuse de revenir auprès de tes parents quand tu nous envoyais toutes les magnifiques photos de ton île… Je ne savais pas que tu avais une maman qui n’en est pas une et te lire m’a rendue si triste. Pourtant ton blog c’est celui d’une maman aimante et aimée de sa famille. Trouve ton refuge avec eux, auprès, en eux car tu me parait être une formidable maman malgré ta bien triste histoire.

    1. Heureuse de retrouver mon caillou, ma famille, un espoir de mieux, mais déçue, mais ça ne m’a pas empêché d’être ravie de retourner aux sources :wink:

  29. oh sysy plein de bizoux de nous !

  30. Je n’étais pas venue ici depuis un moment et je découvre ce billet…
    Il faut savoir s’éloigner pour se protéger. Ne pas être aspirer vers le fond par des personnes qui ne savent pas comment aimer.
    Le plus important reste dans ce que tu as su construire! Et c’est le plus précieux je crois.
    Je t’envoie de douces pensees

Laisser un commentaire

*
= 3 + 4

:wink: :-| :cry: :oops: :lol: :roll: :-? :-o :( more »