La chance des grands-parents

mes 3Nous avons fait le choix de vivre loin de nos îles d’origine, envie de connaître d’autres horizons, ce choix peut être lourd quelques fois. On peut se sentir seuls, entourés de beaucoup d’amis, mais pas de famille, quelques fois j’aimerais juste prendre un thé avec ma Maman, voir mes petites nièces grandir, surtout qu’il y en a une qui est mon portrait craché, que ma tante me donne des cours de crochet, elle qui sait si bien en faire malheureusement la maladie l’emporte sur elle… Partir un week-end, laisser les enfants chez leurs grands-parents. C’est une chance d’avoir la famille à proximité, ne serait-ce que quelques heures de route, pouvoir les déposer le temps de quelques vacances, les laisser vivre pleinement des choses ensemble, des souvenirs inoubliables. Les miens n’en ont profitent que lorsque l’on rentre après onze heures d’avion, ils réclament souvent, mais ça ne se fait pas en un claquement de doigts. Heureusement il existe de bons moyens de communiquer, avec la webcam, mais ce n’est pas pareil, mes parents aimeraient leur faire de gros bisous. J’adorai aller chez ma grand-mère maternelle, la seule que j’ai connu, elle me faisait rire, elle était super coquette, jamais un ongle sans vernis, des souvenirs de son salon, j’écoutais pendant des heures les 33 tours, sur une moquette orange, un faux palmier en plastoque dans le coin comme c’était la mode, j’ai de très beaux souvenirs, merci Grand-mère ! Nous l’appelions grand-mère, pas mamie, pas de p’tit nom, non juste grand-mère.

Et vous, les grands-parents ?

12 Replies to “La chance des grands-parents”

  1. Nos familles habitent aux quatre coins de la France et du monde. Il reste Skype.
    On pourrait vivre dans le même ville et être fâchés, ou pire être orphelins, donc non on ne le vit pas mal.

  2. Idem j’habite à 600km de ma maman mais quand elle les voit et que je l’a vois, elle en profite à fond et j’ai de très beaux souvenirs avec mon grand père au point que je ne me remettrais jamais de son absence, je pense. Bisous ma belle

  3. Ton article me touche beaucoup car moi même j’aurais pu l’écrire ( bien je n’aies pas 11 heures d’avion à faire juste 2, mais ils sont loin très moins de nous, de nous cœurs)!
    J’aurais aussi aime passer un dimanche chez ma maman avec un gateau que j’aurais put réaliser avec son petit fils le samedi matin, j’aurais aime pouvoir le laisser avec eux le temps d’une soirée en amoureux… J’aurais aimée!
    Et je te raconte même pas ma frustration sur le fait que mon fils parle une langue que ces grands parents ne comprennent pas… Il est en France spontanément il parle français… Il deviendra bilingue mais cela mettra encore du temps!!!
    En tout cas merci pour ce beau article!!!

  4. C’est sûr c’est une vraie chance d’avoir ses parents près de soi, et je suis contente que mes filles aient leurs grands parents avec qui elles s’entendent si bien

  5. ici les grands-pères sont décédés les grands-mères âgées et malades … c’est la vie. Donc les enfants ne sont jamais chez les grands-parents (seuls). Et malheureusement leur oncle et tante ne proposent pas de les prendre avec eux … Ici on a pris l’option colonie de vacances pour voir du pays, avec les chèques vacances pour l’instant les prix de la Mairie de Toulouse nous vont bien, nous verrons si nous tiendrons la route quand elles y seront toutes les 2 ! Je me souviens aussi de mes vacances chez ma grand-mère, mais j’étais toujours avec mes parents parce qu’il ne travaillaient plus (c’est ça quand on est un enfant de « vieux »)

  6. J’ai de très beaux souvenirs avec mes grands-mères !
    Les garçons vont en vacances chez mes parents et mes beaux-parents quand ils ne sont pas dans les îles oui ils ont décidé de partir vivre quelques mois par an en Polynésie ! sauf qu’ils voudraient qu’on leur envoie les garçons en avion accompagnés … moi là j’suis pas d’accord ça risque d’être tendu quand je vais refuser mais tant pis !
    Moi, comme d’habitude je réponds en musique : https://dequoijememel.wordpress.com/2015/04/30/grands-parents-defi-du-jeudi/

  7. Très beau billet!!!

  8. J’ai également d’excellents souvenirs de ma grand-mère maternelle qui habitait à 10 minutes de bus de chez moi. Je m’y rendais très souvent même en pleine crise d’adolescence pour retomber avec elle en enfance et cela me faisait un bien fou! J’ai la chance d’avoir toujours eu ma famille à proximité et ma petite Lapinette passe beaucoup de temps avec ses grands-parents et ses cousins.
    De mon côté ce défi sera en musique avec une « Super Mamie! »: http://jenesuispasunesupermaman.com/2015/04/30/super-mamie/

  9. Je n’ai pas connu mes grands parents et j’apprécie vraiment beaucoup que la Petite Parlote profite à fond des siens (pourvu que ça dure…) et tu as raison elle a beaucoup de chance et nous aussi par la même occasion.

  10. J’ai la chance d’avoir mes parents à proximité. En ce moment où c’est la mierde avec mon homme estropié et moi dans mon 8e mois de grossesse avec 2 nains à gérer je savoure d’autant plus cette chance. Après on ne choisit pas toujours (et par contre je me passerais volontiers de la proximité de BM qui n’apporte pas grand chose de positif :-p )

  11. Mes grands parents (les 4) habitaient à quelques maisons de la notre. .. je les ai vu presque tous les jours jusqu’à ma majorité sauf mon grand père paternel qui est décédé quand j’avais 14 ans… alors oui j’ai passé de merveilleux moments avec eux… aujourd’hui je suis grand père et mes petits enfants ne sont pas à côté mais quand je les vois j’en profite pleinement.

  12. Moi je l’ai aient perdu il y a un bout de temps :-( et j’en pleur encore

Laisser un commentaire

*
= 3 + 7

:wink: :-| :cry: :oops: :lol: :roll: :-? :-o :( more »