Cet instinct de mère que l’on a…

 Je me réveille, il fait nuit. Je regarde l’heure « 4h08 », une sensation…. le bruit de la poignée de porte…. ma porte s’ouvre… « J’ai fait pipi sur mon pantalon »

Comme un grand garçon, mon petit FlashMcQueen de 3 ans et demi s’est levé seul au milieu de la nuit car les premières gouttes sont arrivées, incontrôlables. Il s’est levé pour me prévenir comme un grand. Je l’ai accompagné, l’ai changé.

Je l’ai recouché et de sa petite voix un peu endormie m’a dit « à tout à l’heure, à demain Maman ».

Pourquoi, cette sensation qui nous réveille instantanément, et ce bébé qui pleure. Comme pour chaque enfant, je me suis toujours réveillée quelques minutes avant que… avant qu’il n’ait faim…. avant qu’il pleure à cause d’un cauchemar…

Cet instinct pour reconnaître les pleurs de son enfant, je me souviens de MonChéri qui craignait de ne pas les discerner : les pleurs de la faim, les pleurs lorsqu’il est mal, les pleurs de la fatigue, les dents…

Cet instinct que l’on a, incroyable et fort, qui me traverse depuis vingt ans sans jamais me lâcher malgré quelques fois cette fatigue, cet instinct maternel contre lequel on ne peut lutter…

Cet instinct de maman, quelques fois qui me déchire, des sensations fortes lorsqu’ils ne sont pas auprès de moi. Mes enfants qui grandissent, à grande vitesse, cette peur que l’on peut avoir d’aller trop vite, que le temps passe trop vite.

Comme cette sensation, je me souviens, le grandN qui tournait et virait dans la maison, je le sentais, quelque chose, je lui pose la question pour qu’il se libère : « Maman, je vais partir en co-location… » ; cette sensation lorsque le GrandM, amoureux fou voulait lâcher ses études, et que nous de notre côté nous n’avons pas cédé, au grand bien puisqu’il est enfin revenu raisonnable.

Cette sensation, toute autre, celle d’une maman frustrée, lorsque MonChéri était parti plutôt que moi en vacances et avait pris FlashMcQueen qui n’avait que 13 mois, cette sensation après 3 semaines d’absence, que mon bébé ne me reconnaissait pas, cette réalité qu’un bébé oublie vite, cette sensation de maman blessée où il a fallu reconquérir le coeur de mon enfant. Aujourd’hui ce petit coeur qui me dit « Je t’aime Maman… »

Et vous, votre instinct maternel ?

*Laissez-moi un commentaire, j’adore papoter…

 

 

 

14 Replies to “Cet instinct de mère que l’on a…”

  1. C’est vrai ce que tu dis! La chambre de Minipoupe n’est pas juste à côté et pourtant, je l’ai toujours entendu même dans un sommeil très profond!
    Ca me rappelle quand l’Ours, les matins de ses premiers mois me disait:
    – Tiens, elle a fait sa nuit…
    – Non,non, je me suis levée deux fois!!
    Cet instinct, je l’ai eu dès les première minutes!
    Très beau billet…
    Des bisous

    1. Ah ces hommes !!! :lol:

  2. Comme toi, je ressens de loin ce qui se passe chez le Cromignon…peu avant son réveil, souvent, je sais qu’il va se réveiller!

    1. Tout à fait ça , une sensation tellement forte qui me surprend toujours !

  3. Oui l’instint maternel d’une mere et plus fort que celui d’un pere
    nous savon quand on doit les faire manger , quand ils ont mal mais pas toujours c vrai j’ai souvent été en question quand il s’agissais de mon fils !!
    mais j’ai toujours été a l’instint du moindre bruit j’été toujours la premiere levé lol !!
    j’ai jamais été separé de mon fils mais cette sensation doit etre douloureuse et aujourd’hui pour toi tout es redevenu mais ca fais mal je pense !!
    plein de bisousss

    1. Première levée, moi aussi :lol:

  4. Moi, mes enfants, c’est pas compliqué, je les ai dans mes tripes, quelque chose de dingue à la fois formidable et effrayant. Bises

    1. On les a dans la peau, ces mômes !! :lol:

  5. L’instinct maternel est encore un mystère pour moi, c’est étonnant tout ce que tu dis…
    Sinon j’attends tes coordonnées par email pour la surprise chocolatée que tu as gagnée ;o)
    Bonne journée!

    1. Miam du chocolat !! :wink:

  6. Très beau texte. La fin me fait frémir, les petits bouts oublient vite et c’est douloureux!
    Pour ce qui est de l’instinct, je suis entièrement d’accord avec toi. C’est troublant tellement c’est fort et inexpliqué!

    1. Merci :wink:
      c’est vrai que c’est tellement troublant !!

  7. Laissez ma Sucrette de bientôt 15 mois je pourrais pas! Ca serait trop dur, je deviendrais dingue!
    Par contre, contrairement à toi, lorsqu’elle était nourrisson je ne me réveillais pas avant qu’elle ne pleure. Je dormais trop profondément… c’est son père qui anticipait ;)

    1. Je suis devenue dingue pendant son absence !! quelle chance tu as de dormir profondément ça m’fait rêver.. :lol:

      on se rencontre le 1er décembre, les blogueuses de Toulouse , si ça te dit ? :wink:

Laisser un commentaire

*
= 4 + 9

:wink: :-| :cry: :oops: :lol: :roll: :-? :-o :( more »